dimanche 7 juin 2009

Quand tous les accusés sont absents


Commentaire sur la vidéo « agression contre la liste antisioniste »

Comme le veut l’habitude de nos chers antifascistes, un acte d’aliénation ne peut rester unique. Encore une fois, un groupe de petit blanc ont attaqué leurs frères de couleurs au nom du combat antifasciste (gagné il y a 70 ans, mais eux ne semble pas s’en avoir rendu compte), qui, ceux-ci, seraient les membres et sympathisants du parti antisioniste mené par le très hitlérien Dieudonné. Cette situation, par sa prévisibilité, ne vaut certainement pas la peine, à elle seule, de commentaire sur le sujet. Non, cette fois je l’envoie aux membres du P.A.S., car à la vue de cette vidéo, je remarque qu’ils accusent les cocos d’être des sionistes. Quoi que j’avoue ne pas avoir de preuves du contraire, je crois tout de même que cette accusation est très facile, surtout quand on critique les cocos de cette même facilité quand ils accusent de fascisme un peu tout le monde. Selon moi, il s’agit probablement de crétins qui croient les médiats (accusation antisémitisme) pour la seule raison qu’il y a des personnalités « dites » d’extrêmes droites dans leur rang. En fait, il ne s’agit que du bon vieux délit d’intention engendré par le crime par association, car aucunes accusations sérieuses et crédibles (donc non pervertie) ne sont disponibles pour justifier l’accusation. Mais, pour revenir au problème de simplicité, j’incite fortement les membres du P.A.S. à ne pas se rabaisser au niveau des antifascistes, par des accusations trop faciles, en traitant tous leurs adversaires de sioniste, puisque la majorité de ces antifas ne doivent même pas savoir ce que sionisme veut dire.

Vortigern Zifendel